Magazine d'actualités journalières pour et par des téchnophiles passionnés qui refusent à se croire Geek ! #Mempyre

De l’iPhone au BlackBerry : ma profonde expérience.

4.38K 16

IMG_0152

Cette expérience est complètement réelle et non sponsorisée, elle permettra peut être aux inconditionnels de la pomme de se tourner vers d’autres solutions.

L‘iPhone a depuis presque 2 ans toujours été mon compagnon de poche. Toujours greffé à ma poche droite ou gauche au gré des saisons, de mes appartenances politiques…

002 J‘ai commencé avec un iPhone 3G noir de 16go chez Orange pris en Septembre 2008 avec un forfait Click de 1h plus l’option Internet Max ( Web – Mail 500mo après baisse du débit ) pour environ 27 € /mois sur 24 mois. L’iPhone m’avait coûté 250€ dans cette offre de sponso opérateur. Ce qui était à l’époque le meilleur rapport prix du mobile / forfait. C’était encore l’époque de l’exclusivité Orange, donc pour avoir un iPhone, il n’y avait pas d’autres choix.

Première lacune :  le débit en 3G. Ridiculement bas, ou je ne sais pas si c’est moi qui ait trop abusé sur le mode modem, mais en tout cas, j’ai presque passé 18 mois avec un débit de 70-140 kb/s en download et 15-70 en upload. Et ce n’était pas dû à ma localisation, même résultat de débit partout en France. C’était bel et bien dû à mon option complètement bridée. Autre problème, le client mail intégré qui avait une limite de 10mo en échange imap/pop, chose très vite solvée par l’arrivée de gmail en protocole Exchange qui est du http déguisé donc pas tracable et non compris dans les 10mo mail mais plus dans les 500mo “illimités”.

088

Globalement, c’était correct comme possibilité, je pouvais avoir un modem 3G sans frais, j’avais une masse d’applis diverses dont pas mal de vraiment utiles en réseau. J’avais aussi des applications de bureau à distance en vnc ou rdp pour gérer mes serveurs pro et domestique même depuis mon yacht flottant sur le littoral méditerranéen ou depuis la baie du mont st Michel ^^ (NDLR Raphael: Qu’est-ce qu’il y a comme mytho alors !) (NDM Erwin @Raph, non non c’est la réalité espèce de jaloux ). Sinon, à part les applis de contrôle à distance, il y a l’excellentissime client pour se connecter à un ordinateur ou à un serveur domestique exploitant le soft Orb, le client MyOrb sur iPhone était génial pour exploiter toute une bibliothèque de films/musiques à plusieurs centaines de kilomètres de son disque, rendant les 16go de l’iPhone inutile.

 

001 J‘étais donc vraiment un power user de mon iPhone, j’avais une masse d’applications, pas mal de jeux, mais par contre peu de contenu multimédia, faute d’iTunes, de mes multiples ordinateurs, de mes 30go de musiques inutilisables suite au crash d’un server et de mes reinstall fréquentes de Windows sur mes ordinateurs, Culture Geek Oblige ^^ !

Alors pour moi qui étais connecté H24 sur mon iPhone avec mes mails en push exchange et mes consultations web, l’iPhone était la seule possibilité de ma vie. Début Janvier suite à un bon plan j’ai échanger mon 3G et quelques euros contre un iPhone 3Gs 32Go ce qui me permet d’écrire cet article d’un point de vue tout à fait objectif sur la gamme d’Apple.

Fin Janvier je tente cette aventure complètement alien pour moi : le BlackBerry.  Je me prends donc un BlackBerry Bold 2 – 9700 avec un abonnement Néo 3 de 3H avec illimité de 21h30 à 8h vers tous les opérateurs ainsi que les mails et le web version BB, la TV ( chaines de la TNT ) et les MMS/SMS illimités, le tout sur 12 mois pour environ 47 € et le BB à 179€. Un forfait qui se trouve plutôt dans la moyenne haute des forfaits dû à son prix de presque 50€ mais les appels illimités de 21h30 à 8h sont 100% adaptés à une créature de la nuit comme moi.

IMG_0004 J‘ai d’abord reçu un BlackBerry à l’écran complètement fissuré que j’ai renvoyé immédiatement à PhoneAndPhone, et après 3 semaines de galères j’ai récupéré un téléphone complètement fonctionnel ( je vous conterais ce récit dans un futur proche pour éviter à tout à chacun de se faire s0d0miser avoir ainsi par P&P ). Entre temps j’ai pu profiter de mon forfait dans mon iPhone 3Gs et donc apprécier des débits nettement supérieurs et la TV by Bouygues. L’appli de BT pour la TV n’est vraiment pas finie, c’est du basique, alors qu’Orange a quand même fait des efforts.

IMG_0168J’ai fini par recevoir un BlackBerry 9700 parfaitement fonctionnel fin février, l’appareil en lui même est assez sympa, plus léger qu’un iPhone, la texture cuir au dos est cool et sert accessoirement de patin antidérapant, l’appareil photo est bien placé, le flash a led est un grand plus, le pad tactile est vraiment sympa, les touches d’appels sont un plus, globalement c’est très agréable.

Le clavier, pour un iPhone addict comme moi, est assez intéressant, il faut une certaine période IMG_0004d’adaptation car passer d’une surface plate a des petites touches mécanique nécessite une période de domptage, mais en 3 jours les doigts apprennent vite à danser sur ce petit clavier. La position de celui-ci et des touches a été vraiment étudiée pour une utilisation des deux mains, comme le clavier de l’iPhone en somme, mais ici,  rendant presque impossible le contrôle du clavier d’une main, là ou l’iPhone rendait la chose plus facile avec un clavier virtuel. Clairement l’avantage du blackberry vient des multiples touches/boutons, sur les tranches, sur le dessus etc. On sent réellement que l’on a le contrôle, pas comme l’iPhone qui nécessitait de revenir au home pour lancer une autre appli.

IMG_0004 Le bouton d’option permet de jongler entre les applis déjà ouvertes ou d’ouvrir les options de l’application en cours. Les boutons sur les tranches permettent par exemple d’ouvrir le centre principale des notifications/messages, voir de verrouiller le clavier si le mode veille vous n’aimez pas, et l’autre permet d’ouvrir  l’appareil photo, et c’est vraiment un gain de temps important.

L‘OS est plutôt rapide et multitâches, grâce au processeur véloce de 600 et quelques Mhz. La grande force des systèmes BlackBerry se divise en deux parties :

  • La centralisation des messages de plusieurs sources, c’est à dire que toutes les sources de message direct de conversations ( Chats multiprotocol, messages direct Facebook, Mail, SMS, MMS, Messages PIN, conversations BBM, DM Twitter etc. ) ou de notification ( Facebook, Twitter, etc. ) se retrouvent rassemblées et synchronisées en temps réel automatiquement dans une seule application classée par ligne et par date. C’est idéal pour ne rien laisser échapper et avoir vraiment lu tous les messages. Et autre moyen de notification, une petite led sur la face avant qui clignote en cas de notification non ouverte.

IMG_0153 IMG_0154IMG_0166IMG_0167 IMG_0156

  • La compression des données en navigation web, en clair, toutes les données comme les mails, les pages web etc. passent par les servers de RIM et sont compressées de manière à utiliser le moins possible de flux EDGE/3G et d’arriver le plus vite possible. Le téléphone permet donc d’afficher 3 fois plus vite une page web que sur un iPhone. Reste que le navigateur actuel est absolument minable et même le navigateur alternatif Opéra ne s’en sort pas mieux. Et le fait de passer presque obligatoirement via les server de RIM introduit un point positif, l’interconnexion des périphériques de la marque. Tous les téléphones sont uniques grâce à un identifiant unique, le numéro imei ; là ou les BB sont plus forts, c’est que chaque BlackBerry a un code unique, le PIN, c’est un numéro à 8 caractères ( ex 219B364C ) et il permet d’introduire deux choses : une messagerie instantanée ( le BlackBerry Messenger) et une messagerie plus basique ressemblant à des mails et utilisant les PIN pour transmettre des messages.

IMG_0160 IMG_0161 IMG_0163

Par rapport à un iPhone, les menus dans l’application de l’APN ou des photos par exemple sont personnalisables avec l’ajout de plugins, ce qui permet de poster directement une photo sur Twitter , Facebook ou même Flickr. Il en est de même pour mettre à jour un statut Twitter, c’est possible presque partout. Tout cela fait du téléphone un terminal ultra connecté aux réseaux sociaux et aux autres gens. Du Connecting People.

IMG_0174 Mon calendrier est un mix de celui de Facebook et celui de mon Google Calendar et mes contacts sont synchronisés via Google Sync, une petite appli vraiment bien faite. Je reste fidele à Google pour la gestion de mes contacts, mes mails et mes calendriers, c’est pour le moment la solution la plus ergonomique.

L‘AppWorld ( un AppStore-like ) n’est pas vraiment rempli, la plupart des applis sont payantes. Le player multimédia est correct, mais l’ecran n’offre pas une résolution fantastique. De même pour la TV en 3G, il faut passer par l’accueil WAP de Bouygues via le navigateur WAP et le live vidéo est plus que médiocre. La présentation des sms est très semblable à celle de l’iPhone ou des Android, par contre les MMS sont considérés comme des emails.

IMG_0175 IMG_0176 IMG_0177
Les communications data se font via deux protocoles, soit via les servers de RIM pour les mails et le Web; soit via un protocole TCP/IP simple comme sur tous les autres Smartphones pour toutes les autres applications, la TV, Opéra Mobile, Deezer, BeejiveIM, etc. Je ne sais pas vraiment comment sont gérés les cotas de ces deux modes par l’opérateur par contre… En revanche le mode modem est extrêmement simple à mettre en place pour un ordinateur via le logiciel fourni “Desktop Manager”, un simple câble USB et une petite ligne de code et le modem marche sans problème.

Ce que l’iPhone a pour lui, c’est les applications ultras variées, la grande communauté de développeurs, un store musical, un navigateur web merveilleux et un logiciel de gestion absolument impossible.

Que faut-il en penser ?

L‘iPhone a indéniablement l’avantage sur la navigation web, les vidéos, les applications, le tactile extrêmement précis, un grand catalogue de musiques et d’apps. Mais le BlackBerry ( en tout cas dans un OS 5.0 comme le 9700 ) a l’avantage sur les communications, sur les notifications, sur les messages, la rapidité et l’interconnexion des réseaux sociaux.

IMG_0173
Deux usages différents pour deux profils utilisateurs presque semblables. Il ne reste plus qu’à Apple ou RIM de réagir et proposer un système basé sur des Protocoles propriétaires, avec une gestion des messages centralisée, une bonne résolution/taille d’écran et un navigateur web  performant et dynamique; peut être qu’Android 3.0 amènera tout cela.

I'm_not /Geek
Magazine🗞 d'actualités "journalières"😅 pour et par des téchnophiles passionnés 💝 qui refusent à se croire Geek🤥😂 💻📱⌚️⚗️🌐🛰🚀🍔