Magazine d'actualités journalières pour et par des téchnophiles passionnés qui refusent à se croire Geek ! #Mempyre

Filtrage d’e-mails par Apple : retour sur un buzz.

1.34K 0

 

1336133577_mgpic_final

Est-ce qu’Apple supprime les e-mails dont le contenu peut être vulgaire, suspect ou à caractère pornographique ?

 

Tout commence avec un e-mail contenant un script hollywoodien sous la forme d’une pièce jointe PDF, qu’attendait un certain Robert X. Le mail n’est jamais arrivé à bon port, et ce malgré de nombreuses tentatives de la part de l’expéditeur, à cause de l’expression « barely legal teens » (adolescent(e)s à peine majeur(e)s) dans le dit script, qui n’était absolument pas utilisée dans un contexte sexuel (entendons nous bien).

Cela s’explique simplement par le plus grand objectif (prétendument tout au moins) de chez Apple : nous simplifier la vie. En effet, iCloud scanne systématiquement les pièces jointes qui arrivent dans nos boîtes aux lettres, pour déterminer si ce sont des spams, ou non. Cette clause est stipulée dans les conditions d’utilisation que nous ne lisons… jamais ? Il est bien évident que dans ce cas, le filtre, malgré toutes ses bonnes intentions, a été un peu trop minutieux.

icloud-logo-vector-01

Cette histoire a parcouru la toile, et Apple a été interrogé à ce propos. Leur réponse ?
« Parfois, les filtres automatiques anti-spams peuvent bloquer par erreur des e-mails légitimes. Si c’est le cas, nous vous recommandons de rapporter l’erreur à AppleCare. »
Existentiel dilemme : Bien sûr, si vous attendiez ce mail en temps et en heure, cela pourrait vous ennuyer de patienter indéfiniment. Cependant, lorsque vous recevez de nombreux e-mails imprévus – spams ou non –  qui pourraient même avoir une certaine importance, comment voulez-vous rapporter à AppleCare que vous n’avez jamais reçu un e-mail que vous n’attendiez même pas ? Cela n’a pas de sens.

AppleCareFeatured
Le problème n’est pas le filtrage des spams et des messages indésirables en lui-même : de nombreux serveurs en mettent en place également. Cependant, que ce soit Google, Yahoo ou même Microsoft, eux, prennent la peine de notifier qu’un e-mail a été filtré, ou au moins de créer une boîte spéciale où faire apparaître ces spams ou messages indésirables. Bien sûr, l’application Mail comprend une boîte pour les spams et les messages indésirables, mais l’e-mail qu’attendait le fameux Robert X qui a publié l’histoire sur Internet, n’est jamais arrivé, et ce même après vérification des dossiers prévus à cet effet.

Le vrai problème, et ce que reprochent les utilisateurs à Apple, c’est leur manque de transparence quant à ce procédé de filtrage. S’ajoute à cela leur angoisse, en pensant que parmi les nombreux mails qu’ils reçoivent, certains n’arrivent que sous conditions dans leur nuage.

Sources : MacWorld ; InfoWorld ; ReadWrite ; @VincentGlad

I'm_not /Geek
Magazine🗞 d'actualités "journalières"😅 pour et par des téchnophiles passionnés 💝 qui refusent à se croire Geek🤥😂 💻📱⌚️⚗️🌐🛰🚀🍔