Magazine d'actualités journalières pour et par des téchnophiles passionnés qui refusent à se croire Geek ! #Mempyre

Bahamas – Économies sur les noms de domaines

Avec une évasion au Bahamas
5.99K 0

Outre l’évasion fiscale, les Bahamas sont aussi une bonne planque pour internet, des noms de domaine pas chers ! Promis cet article n’est pas sponsorisé (même si je ne serais pas contre)

J’ai une 30n de noms de domaines, avec principalement du .com .fr .Info et d’autres extensions plus exotiques, et ce, depuis plusieurs années. Des achats parfois compulsifs ou orientés sur de grands projets qui n’ont jamais abouti et que je ne désespère pas aboutir un jour (ou dans une autre vie).

Et à faire ses comptes, ça me coute une blinde, 286€ par ans pour être plus précis. J’ai eu de nombreux registars et les derniers que j’utilise sont OVH, GoDaddy et LWS, sauf que ce ne sont pas les moins chers.logo.pngJ’ai pas mal cherché et j’ai fini par trouver dans des forums des pistes sur InternetBS, un registar sur l’ile de Nassau aux Bahamas. Outre la météo et les plages, ce sont leurs tarifs qui rendent heureux avec des noms de domaine pas chers (et il est même possible de se soustraire des taxes huhuhu)

Capture d’écran 2015-12-04 à 19.45.17

Au total, au lieu de payer 286€ par an, en regroupant aux Bahamas je n’en aurais que pour 183€, soit 102€ économisé.

Capture d’écran 2015-12-04 à 19.48.47

Dans les particularités, il est possible de payer avec un peu tout type de moyen, même les BitCoins. Pas de renouvellement directement débité sur une CB mais un système de wallet à remplir de la façon que l’on veut et des options à cocher de renouvellement automatique des domaines puisé sur ce dernier.

Une interface un peu old-school mais pratique et facile à prendre en main.

Capture d’écran 2015-12-04 à 20.00.47Capture d’écran 2015-12-04 à 20.00.25

Bon, après, dans la grande migration, il y a quelques plantages, mais qui sont de la responsabilité des anciens registars, comme GoDaddy qui casse les couilles avec une période de sécurité de 60jours en cas de modification du WHOIS, ce qui plombe le transfert. Le mail du WHOIS dans les .com est utilisé comme étape de validation.

Capture d’écran 2015-12-04 à 20.08.35

Sinon, chez OVH et LWS, ça a l’air de suivre les temps imposés de transfert, sans raccourcis.

Reste maintenant les dépenses serveurs, j’y reviendrais un peu plus tard avec l’utilisation des nouveaux outils de cloud scallable en Docker – Tutum.

I'm_not /Geek
Magazine🗞 d'actualités "journalières"😅 pour et par des téchnophiles passionnés 💝 qui refusent à se croire Geek🤥😂 💻📱⌚️⚗️🌐🛰🚀🍔