Magazine d'actualités journalières pour et par des téchnophiles passionnés qui refusent à se croire Geek ! #Mempyre

Mort au FanBoys #FreeMobile

1.81K 2

Article datant du 9 Février.

Ah, quel plaisir, voir ces hordes de trolls prêts à se battre jusqu’à la dernière goutte de sang pour défendre une marque, plus qu’une marque même, une icône, un fanatisme sans limites dans l’univers virtuel qui arrive même sur les trottoirs devant les lieux d’alcool de la capitale.

Pourquoi tant d’amour et d’aveuglement ?

Free, c’est déjà un nom évocateur de liberté, d’invidualisme, de contrôle. Bon, on reste dans la conscience collective et on va dire : «  Free, eux au moins, ils sont reglo, ils agissent dans notre intérêt »

Essayons de mettre les choses au clair avec FreeMobile.

 

Le réseau.

Au moment de la validation par l’Arcep, la couverture dépassait légèrement les 25% imposés. Certains diront que l’on était très proche des 30%.

Grace à la recherche d’operateur disponible sur nos portables, beaucoup d’entre nous ( communauté du web Français ) avons trouvé un 4ieme fournisseur disponible au nom évocateur de 208-15. Il s’agissait effectivement de Free.

A ce moment-là, fin décembre, ceux qui captaient étaient heureux de devenir futurs clients, car quand il y a du réseau, il y a du bonheur.

Ce qui s’est passé et je parle pour Paris, c’est que mystérieusement ce réseau n’est plus détectable, antennes éteintes ? Personnellement je ne comprends pas pourquoi, mais je le pense très fortement.

Donc, pour résumer, Free a passé un accord d’itinérance EDGE et 3G+ avec Orange pour une valeur de 1 Milliard d’euros, contrat de 6 ans.

Pour les clients FreeMobile à Paris, ils sont en réalité sur un simili MVMO d’Orange.

C’est pas si mal en fin de compte ( au niveau utilisateur ) car les débits DATA sont débridés, on touche le plafond possible sur le réseau d’Orange. Les clients d’Orange le ressentent.  Et ce n’est pas une pure invention de mon esprit, je l’affirme sur les dires d’un ingénieur réseau travaillant chez Orange qui s’arrache les cheveux de l’occupation de Free. Il en résulte quoi ? Pour les clients de FreeMobile ainsi que ceux d’Orange, sur certaines antennes, a de certaines heures ( je ne généralise pas ) le réseau devient instable. Outre une baisse de débit général, il y a des problèmes d’accroche réseau, de terminaison d’appel, et de data qui n’arrive pas à trouver de ping back. Ce n’est absolument pas systématique, mais ces problèmes existent. Il arrive que les appels coupent et ça, c’est récurant.

Sans être permanent, ces bugs surviennent néanmoins, je ne prends position pour aucun opérateur, je reprends la réalité.

Et me répondre : « Oui mais moi, je suis pas en itinérance » C’est un peu vite dit, par exemple, sur mon BlackBerry, pas d’information facilement trouvable m’indiquant que je suis sur le réseau d’Orange, alors que sur mon Samsung Galaxy S2, c’est bien écris. Il faut donc bien vérifier avant d’affirmer.

 

Le prix et le contenu.

Free à réussi à faire un prix tout à fait convenable en adéquation avec ce que le consommateur désire, enfin, ils manquent des offres secondaires, mais pour 20€/mois, avoir de l’illimité avec 40 pays, de la data confortable et le duo MMS/SMS l’offre est parfaite. C’est un réel plaisir de pouvoir appeler sans compter, et se permettre d’appeler des heures une amie au Québec sur son cellulaire ( oui ils aiment appeler ça comme ça )

 

La 4G.

J’aime beaucoup ce point, c’est l’argument du fanboy « Free va mettre en place un réseau 4G de MALAAAADEEEEE !!! » Oula ! Du calme petit excité, je t’arrête, Free a acheté quelques autorisations pour la 4G qui se placent sur les 2.6Ghz.

Les 3 Gros, ont récemment acheté les fréquences en « OR », celles qui étaient occupé par la TV analogique des foyers, les 800Mhz. Il faut savoir que plus la fréquence est basse, plus elle ira loin et en puissance.

Donc, pour Free, sa 4G sera bonne, certes, mais n’ira pas très loin, de l’ordre de quelques kilomètres pour une utilisation correcte du service. Les fréquences en or iront sur plusieurs dizaines de kilomètres. Free l’admet, ils seront incapables de couvrir plus de 37% de la population avec les antennes positionnés au mieux.

SFR, qui a eu de très bonnes fréquences s’occupera de couvrir le reste pour les clients FreeMobile.

Free condamné à être indéfiniment soutenu par les autres.

Sinon, Liliad, détient de bonnes fréquences en WiMax, mais il faut être réaliste, en l’état actuel de cette technologie, les périphériques souffrent d’une consommation hors norme d’énergie. C’est inutilisable sur les Smartphones.

Ensuite, la 4G ne viendra pas du jour au lendemain, le problème est que cela va interférer légèrement avec l’émission de la TNT donc il faut encore régler les problèmes.

 

Les 3 autres

Oui, ils avaient des prix plutôt chers, mais trois choses ne sont pas à oublier.

Le modèle financier, le déploiement du réseau et le service.

Ces sociétés sont extrêment gourmandes financièrement, des bureaux gigantesques, des équipes en tout genre, un nombre d’employés énorme.

Le déploiement du réseaux est un poids énorme dans les investissements, surtout que les équipements réseaux, antennes et tout le bordel coutaient un prix non négligeable à l’achat il y a 10 ans, donc entre ce que Free achète aujourd’hui et ce que Orange achetait en 2001, la différence est grande.

Le placement des antennes, les négociations avec les communes, la recherche d’optimisation des placements, la liste est encore longue.

Le service, les hotlines, les boutiques, la publicité, des dépenses énormes se font là-dedans.

Donc pour résumer, car les explications étaient courtes, le modèle économique des 3 gros est devenu tellement gros et complexe que baisser drastiquement les forfaits est purement hérétique. Oui, la minute ne coute pas cher, la data non plus, mais on paie pour tout le reste. C’est ce qu’on a à accepter pendant des années et c’était tout à fait justifié.

Non, nous ne sommes pas des pigeons, les 3 operateurs seront sacrifiés au bénéfice de Free qui arrive en outsider complet avec la cool attitude en démolissant ceux qui ont permit a Free d’exister ( dans le sens que la construction d’un réseau de télécommunication n’aurait pas existé sans les investissement colossaux réalisé il y a une dizaine d’années )

Personnellement ? Je suis chez Free Mobile sur ma ligne pro et B&You sur ma ligne perso. BlackBerry 9900 et iPhone 4S.

J’ai été chez : Orange, SFR, Virgin, Zero Forfait, Simyo, Bouygues.

 

Comment finir ?

Oui, Free va y arriver, mais pour le moment c’est loin d’être stable. Et les antennes éteintes, c’est quand même douteux.

Les 3Gros, vont s’aligner doucement sans atteindre un prix aussi bas. Pour le moment, ils essayent de rassurer l’opinion publique avec leurs offres lowcost Sosh, B&You, Red. Le financement du mobile ne va pas disparaître et c’est une bonne chose. Les offres vont évoluer, en s’adaptant plus au besoin

I'm_not /Geek
Magazine🗞 d'actualités "journalières"😅 pour et par des téchnophiles passionnés 💝 qui refusent à se croire Geek🤥😂 💻📱⌚️⚗️🌐🛰🚀🍔