Magazine d'actualités journalières pour et par des téchnophiles passionnés qui refusent à se croire Geek ! #Mempyre

Fiware : L’Europe offre 80 millions d’euros pour utiliser ses API’s

2.06K 0

La Commission Européen propose via Fiware un financement de 80 millions d’euros pour les entreprises ( 1000 PME, start-ups et entreprenants ) souhaitant développé des services utilisant l’architecture logiciel que propose Fiware, un appel d’offres qui concerne ces secteurs : Smart Cities, eHealth, transport, énergie et environnement, Agrifood, Media & Content, Manufacturing&Logistics et Social &Learning.

Pour en savoir plus : FIWARE Accelerator Programme

 

La Commission européenne prévoit 80 millions d’euros aux projets de plus de 1000 PME, start-ups et entreprenants qui développent applications sur l’Internet du futur à travers de seize accélérateurs. Europe espère que ce programme restitue dans l’économie de l’UE 28 milliard d’euros en six ans.

Munich, 17 septembre 2014. La Commission européenne (CE) présente le FIWARE Accelerator Programme et prévoit 80 millions d’eurosau financement d’entreprises et entreprenants pour réaliser des projets développés sur technologies FI-WARE (http://fiware.org), la plate-forme standard et ouverte développée par la CE et les principaux acteurs du secteur TIC européen en mobilisant une inversion conjointe de plus de 400 millions d’euros.

Le financement annoncé aujourd’hui sera profité par plus de 1.000 entreprises qui vont développer d’applications innovateurs à travers d’un appel ouvert, dès 50.000 à 150.000 euros pour chaque une des PME sélectionnées.  «Notre but est trouver au moins 300 start-ups à succès à la fin du programme», a expliqué Mario Camolargo pendant la Conférence européenne sur l’Internet du futur (ECFI) en conférence de presse.

Pour obtenir le financement, les intéressés devront présenter une proposition d’affaire solide. Toute la technologie FI-WARE, dont les spécifications open source sont publiques et libres de droits d’auteur, sera mise à sa disposition. Au même temps, ils recevront support technique et service-conseil pendant le développement de son modèle commercial.

Mario Campolargo, directeur de Net Futures, la part de la CE chargée de l’Internet du Futur, défend l’investissement dans le projet comme une voie pour combattre la crise. «Nous croyons, le meilleur de touts outils pour combattre la crise est l’innovation», a expliqué Mario Campolargo. L’objectif de la CE est générer, dans seulement 6 ans, 28.000 millions d’euros en PIB européenne. Le but du programme est aider à 1.300 start-ups et PME. «L’ambition de cet programme est précisément construire une histoire de accélérateurs de succès, investir dans les compétences entrepreneuses des jeunes européennes».

Le véhicule pour faire grandir ton affaire

Pour mener à bien cet ambitieux programme on a sélectionnée 16 accélérateurs, organisations qui distribuent le financement aux PME, entreprenants et start-ups ainsi que donnent le suivi et assistance nécessaire.

Grâce aux accélérateurs, les entreprises qui optent au programme auront plus de facilité pour accéder aux fonds communautaires parce qu’ils sont chargés de gérer les procédés.  Un autre des principaux atouts du programme est son internationalisation. «Les participants peuvent travailler dans des environnements internationaux», explique Olaf Gerd Gemein, Chair of the SpeedUP! Europe FIWARE Accelerator Programme, «en projetant leur affaire globalement». Une fois terminé cette phase, les accélérateurs seront chargés de mettre en contact aux entreprises avec investisseurs et intermédiaires lors d’autres tours de financement. «C’est une exceptionnelle opportunité pour stimuler un affaire quotidien», ajoute Gerd Gemein.

Comment accéder au programme

Toutes les PME et start-ups intéressées dans l’appel ouvert devront s’inscrire dans l’accélérateur dont son projet et secteur digitale s’adapte mieux: Smart Cities, eHealth, transport, énergie et environnement, Agrifood, Media & Content, Manufacturing&Logistics et Social &Learning. En plus de détailler le potentiel de son affaire et l’impact que peuvent prévoir dans le secteur, les entreprises doivent utiliser FI-WARE. «C’est un exemple exceptionnelle  de  mise en commun des ressources du secteur public et privée», dit Ilkka Lakaniemi, président du programme Future Internet PPP (FIWARE PPP). «L’initiative a le meilleur de chaque partie: une voie d’affaires rapide grâce à l’industrie et la puissance de cohésion de la Commission européenne».

Article sponsorisé
I'm_not /Geek
Magazine🗞 d'actualités "journalières"😅 pour et par des téchnophiles passionnés 💝 qui refusent à se croire Geek🤥😂 💻📱⌚️⚗️🌐🛰🚀🍔