Magazine d'actualités journalières pour et par des téchnophiles passionnés qui refusent à se croire Geek ! #Mempyre

De plus en plus de filles en écoles d’ingé – ei.cesi

3.48K 7

Les filles ?

L’école d’ingénieurs du Cesi, le ei.cesi œuvre à la promotion de la diversité depuis sa création, luttant contre les stéréotypes qui freinent souvent les étudiants vers les formations d’ingénieurs. Donc ce n’est pas un mythe, il y a des filles, 13% même, ce qui reste très peu.

Sur les 1 154 étudiants de la période 2011, 144 étaient avec des sacs à mains et du verni à ongle (stéréotypons, c’est plus amusant)

Un pourcentage qui devrait augmenter,  l’association ellesbougent y contribue.

Les filles ont autant leurs places dans ce domaine, l’harmonie nait de l’égalité, et les perspectives de carrières sont les mêmes. Ce genre d’initiatives qui se multiplie de plus au plus au fil des ans dans tous les domaines combat activement la folie hystérique des féministes ce qui est une bonne chance à mon humble avis. Et stéréotypons, c’est assez souvent plus doux et plus facile de travailler avec une diversité incluant des femmes, elles sont meilleures que nous pour gérer le multitâches.

Et quitte à être ingénieur, autant l’être avec autre chose que des chevelus-barbus, sachant que les femmes à barbes, il en existe mais c’est moins visible.

Je vous présente une école jeune et mixte, la page Facebook le confirme et puis pour les sceptiques, voici une itw ici.

Qu’est ce que l’école d’ingénieurs du Cesi (ei.cesi) ?

Créée pour répondre à une demande du monde de l’entreprise industrielle exprimée en 1958 par des entreprises telles que la SNECMA, RENAULT, La TELEMECANIQUE, CEM et CHAUSSON.

Ils sont localisés un peu partout en France, Aix-en-Provence, Arras, Lyon, Nancy, Pau, Rouen – Mont-St-Aignan, Toulouse, Angoulême, Bordeaux, Montpellier, Paris – Nanterre, Pau et Saint-Nazaire.

Des formations d’ingénieurs, à caractère généraliste, construit à l’origine en liaison avec ces entreprises, avait été conçu pour faire évoluer des techniciens vers des postes d’ingénieur dans différents domaines de l’industrie.

L’école pionnière en matière de formation d’ingénieurs par apprentissage
Misant sur la formation continue, la formation d’ingénieurs généralistes de l’école a ensuite été déclinée à partir de 1989 par la voie de l’apprentissage.
La 1ère école en France en volume avec plus de 850 apprentis ingénieurs qui intègrent l’école chaque année.
Ce projet original né dans l’esprit de grandes entreprises et du Cesi en 1989 a largement fait ses preuves. Les ingénieurs formés suivent un cursus qui leur permet d’acquérir simultanément un diplôme et une expérience. 
Le jeune apprenti reçoit à l’ei.cesi une formation d’ingénieur généraliste qui le prépare à prendre toute la fonction d’ingénieur. En parallèle, il acquiert en entreprise une expérience qui le rend opérationnel. Le fil conducteur de la formation, le PFI, (projet de formation individualisé) lui permet de définir en accord avec le centre et l’entreprise une personnalisation des travaux et des missions. 
Véritable chef de projet, il a en fin de formation une vision complète du métier de l’ingénieur. Aussi bien sur le plan théorique que sur son vécu en entreprise.
” J’ai connu l’école d’ingénieurs du Cesi par le biais d’Internet, complètement par hasard lors d’une recherche pour poursuivre mes études dans le supérieur.
Mon choix a été motivé par l’approche pragmatique du travail et de l’intégration dans le milieu professionnel. Le vrai PLUS est le système mis en place : l’apprentissage. Ce mode m’a permis notamment d’acquérir une expérience professionnelle à laquelle je peux me prévaloir grâce à l’alternance école/entreprise et les projets menés dans ce cadre-là. Cette formation m’a également permis d’intégrer pleinement la dimension ingénieur et les outils associés, d’adopter les méthodes industrielles et de gestion de production. Et un bac+5 généraliste est mieux qu’un diplôme de technicien. ” Pierre LABONNE, Apprenti 2ème année chez NDC FOUNDRY
D’ingénieur généraliste à ingénieur de spécialité
Depuis le lancement des formations d’ingénieurs par l’apprentissage, une pédagogie construite autour de l’alternance entre des séquences de formation à l’école et des apprentissages en entreprise a été mise en œuvre et de nombreuses innovations pédagogiques ont été intégrées dans les deux dispositifs (formation continue et apprentissage).
Forte de l’expérience acquise dans la mise en œuvre de formations d’ingénieurs en alternance, l’école a ensuite développé des dispositifs de formations d’ingénieurs dans une spécialité donnée, en partenariat avec d’autres écoles d’ingénieurs et avec des Universités.
L’école est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) à délivrer le titre d’ingénieur depuis 1978.
Membre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), elle est également accréditée pour délivrer le label Mastère Spécialisé dans différentes spécialités.
L’école fonctionne en réseau avec 21 implantations en France et à l’étranger : Aix-en-Provence – Angoulême – Arras – Bordeaux – Grenoble – Lyon – La Réunion – Montpellier – Nancy – Nantes – Nice/Sophia Antipolis – Orléans – Paris – Pau – Reims – Rouen – St Nazaire – Strasbourg – Toulouse- Algérie – Espagne
Les diplômes
Diplôme Ingénieur généraliste (diplôme CTI)
– Ingénieur diplômé du Cesi (par l’apprentissage) >> Consulter la plaquette 
Ingénieur de spécialité
– Ingénieur diplômé du Cesi, spécialité BTP, en partenariat avec l’ITII Ile-de France
– Ingénieur diplômé du Cesi, spécialité BTP, en convention avec le CNAM et en partenariat avec l’ITCBTP de Montpellier >> Consulter la plaquette
– Ingénieur diplômé du Cesi, spécialité BTP, en partenariat avec l’ITCBTP-OI
– Ingénieur diplômé du Cesi, en convention avec l’université Toulouse III spécialité Electronique, en partenariat avec L’ITII Midi Pyrénées >> Consulter la plaquette
– Ingénieur diplômé du Cesi, spécialité Génie Industriel, en partenariat avec ITII Aquitaine / Ile-de-France >> Consulter la plaquette
Quelques chiffres

– 6 titres d’ingénieurs habilités par la CTI (renouvellement en 2012 pour 6 ans)
– 14 Mastères Spécialisés labélisés CGE
– 1 Master of Science labélisés CGE
– 8 B.A.D.G.E (Bilan Aptitude Délivré par les Grandes Ecoles) labélisés CGE
– en 2011, 1154 nouveaux élèves ingénieurs, dont 953 apprentis ingénieurs et 671 candidats en Mastères Spécialisés
– 975 ingénieurs diplômés en 2011
– 459 labels Mastères Spécialisé délivrés en 2011

http://www.eicesi.fr/

Alors pourquoi pas toi ? http://www.eicesi.fr/actualites-femme-ingenieure-pourquoi-pas-vous.asp
Article sponsorisé

I'm_not /Geek
Magazine🗞 d'actualités "journalières"😅 pour et par des téchnophiles passionnés 💝 qui refusent à se croire Geek🤥😂 💻📱⌚️⚗️🌐🛰🚀🍔