Magazine d'actualités journalières pour et par des téchnophiles passionnés qui refusent à se croire Geek ! #Mempyre

Émeute à la Paris Games Week

2.05K 0

Ce matin (le 30/10/2013) à la Paris Games Week, le plus gros salon français du jeu vidéo, une émeute s’est déclenchée. La raison ? Call Of Duty : Ghosts, 500 éditions prestige du jeu devaient être offertes aux 500 premières personnes arrivées au stand du jeu. Mais ce que cette foule ce matin ne savait pas c’est que les jeux avaient déjà été distribués la veille, car hier à minuit des gens faisaient déjà la queue dans l’espoir d’obtenir ce coffret. Ce qui a empêché le staff de bien organiser les barrières de sécurité pour la queue.

1573309-focus

Ainsi cette foule de fans de la série Call Of Duty d’Activition pensait ce matin qu’en arrivant a 9h00 ils obtiendraient leur coffret, et voyant que la queue n’avançait pas ou pas assez vite à cause du nombre de personnes présentes ils ont décidé de détruire les barrières de la file d’attente et de foncer vers le salon dans l’espoir de pouvoir forcer l’entrée. Voyant cela, les vigiles ont barricadé les portes avec des planches pour ne pas que toute la foule rentre d’un coup. Pendant une heure, les centaines de gens ont essayé de passer en force, sans ce soucier des autres qu’ils écrasaient contre les portes vitrées du salon.

Est-ce la faute de la Paris Games Week ? Celle d’Activision ? Ou bien celle des joueurs ?

Selon moi c’est un peu des trois, la PGW n’a pas pris assez de mesures de sécurité, certes la police et les pompiers sont arrivés au salon mais au moins une heure après le début de l’émeute, le nombre de vigiles était bien trop faible par rapport au nombre de gens présents (seulement 7 vigiles étaient là pour maintenir la foule). Les joueurs aussi sont évidemment fautifs, on pouvait entendre des gens s’insulter, se crier dessus dans la foule. Ils se poussaient entre eux et essayaient de passer au dessus des barrières. Il y a aussi eut des vols de portables/porte-feuilles dans la queue. Activision est le principal responsable : il était sûr qu’offrir les coffrets allait créer des tensions, surtout sachant qu’ils ont au total une valeur d’environ 100 000 euros.

 

Résultat : j’ai passé 3 heures sur place dont deux a faire la queue et je n’ai pas pu approcher les stands en raison de la foule présente.

Cette nuit, ça donnait ça :

Image @optimusbnj & @anti2703

I'm_not /Geek
Magazine🗞 d'actualités "journalières"😅 pour et par des téchnophiles passionnés 💝 qui refusent à se croire Geek🤥😂 💻📱⌚️⚗️🌐🛰🚀🍔